SOMMAIRE
ENVOLÉE n°4 -Janvier 2002-

retour à l'index

-L’ISOLEMENT UN AVANT-GOÛT DE LA MORT. De Gabi Mouesca, Décembre 2001.

-Extrait de L’OUVREUR de Charles Maestracci.

-ÉDITO N°4.

-À RECULONS. Texte d'Audrey.

-Les Mureaux, Justice pour moussa.

-Violences policiÈres racistes. Texte du commité de soutien autour de la famille d’Édouard Salumu Nsumbu.

-LE COURAGE DU MATONNAT...Lettre de Sylvain du Centre de Détention de Varennes-le-Grand..

-Ma plainte contre les policiers... Classée sans suite ! Lettre de Daniel-Hedi Milan, Nice.

-TURQUIE : dernières infos (janvier 2002) du mouvement de lutte contre les prisons cellulaires.

-Action de solidarité au 427 ième jour de la lutte des prisonniers en Turquie.

-PRISONNIERS EN GRÈVE DE LA FAIM AU MAROC.

- Manu Dahan doit quitter Villepinte au plus vite.

-DOSSIER ADN
-ADN, vers un fichage généralisé.
-ADN, Extraits d’une lettre d’une militante des Grapo incarcérée à Fresnes.
-De Millau au crachat citoyen. Texte de Queques ennemis du meilleur des mondes.
-SIS...Le chiffre du controle.

-Deux petits tours et s’en vont en...guerre ! De Vittoria.

-Argentine: Un aprés-midi de chien.

-Pascal, accusé de complicité d’évasion. Lettre de Coco.

-OBJET: BAGAGES DES DÉTENUS TRANSFÉRÉS.

- OBJET : RÉCLAMATION: Lettre ouverte d’A.H. Benotman.

-Par la voix des juges, c’est la bourgeoisie qui s’exprime... Texte de Regis Schleicher.

DOSSIER ISOLEMENT
- DE LA MESURE DISCIPLINAIRE Á LA SYSTÉMATISATION.

-1900, vint la cellule.

- Des années 50 aux années 70.

- Depuis les QHS.

- Depuis 1974 jusqu’à aujourd’hui.

- Au début du troisieme millénaire.

- Depuis l’intérieur: Textes de Natalie Ménigon et de Michel Vaujour;

-LES LUTTES CONTRE L'ISOLEMENT.

-MAIS AU BOUT DU COMPTE... “(…)il y a trente ans l’apparition des QHS…

-QUI SONT CES MONSTRE QU'ON ISOLE ?

-Les matons parlent aux matons ! Extrait du livre de Daniel Koehl.

-USA: Isolement carcéral et privation sensorielle.

-AU SECOURS ! MA LIBERTÉ S’ÉTOUFFE. Texte du Résilient.

-QI DE FRESNES : C’EST GRAVE DOCTEUR ?

ALLEZ AZNAR MONTRE-NOUS TES FIES. Historique de la politique d’isolement carcerale espagnole et de la lutte des prisonniers.

-Espagne: LA COPEL.

-Espagne: PETITE CHRONIQUE D’ACTIONS DANS LA RUE CONTRE LA PRISON.

-Espagne: LUTTES À L’INTÉRIEUR DES FIES.

-Espagne: POUR UN MONDE SANS PRISON. Lettre de Paco Ortiz Jimenez .

-Espagne: CHERS COMPAGNONS... “Nous sommes six compagnons enfermés dans le couloir de la mort (département Fies 1-CD) de la prison d’extermination qu’est Villanueva…

UNE BIBLIOTHEQUE VA SE CRÉER À MADRID...

-RAPPORT DISCIPLINAIRE: LA CRAPULE DU MOIS : GUY AUTRAN. “Architecte des prisons aux “systèmes de sécurité maximale"

-HAINE AMI PUBLIC N°1. Par Abd-El-Hafed Benotman.

-DÉBAT NATIONAL SUR LES RISQUES INDUSTRIELS OU DÉBAT PLANÉTAIRE SUR LA SÉCURITÉ DE TOUTES LES POPULATIONS ? Par des habitants de Toulouse.

-MORTELLEMENT LIBÉRABLE. Horst Fantazzini, 62 ans, meurt à la prison Dozza de Bologne d’une rupture d’anévrisme....

-FEUX D'ARTIFICE...
-BALLADE NOCTURNE À LOOS LES LILLE.

-FEUX FOLLETS SUR LA ROUTE NAPOLÉON.

retour l'index
Deux petits Tours et puis s'en vont... en guerre !

Le rideau de fumée noire de la guerre psychologique qui nous est tombé dessus depuis le 11 septembre est encore plus dense que celui des tours jumelles de New-York.
La psychose crée des « attaques terroristes », de l’anthrax, de la « guerre des civilisations », celle contre le « terrorisme »… Et la guerre de rapine impérialiste, et celle de résistance des pauvres contre le terrorisme planétaire des riches ?
Ce sont bien elles qui se cachent derrière le rideau.
Pourtant les experts économiques ont été obligés de reconnaître que la récession économique était déjà présente avant la chute des tours. L’évolution des chiffres des licenciements au cours de l’année est assez illustrative. Depuis le début de l’année, il y a eu 84 000 licenciements dans le secteur de la téléphonie, 81 000 dans l’automobile, 57 000 dans l’informatique. Ces chiffres ont triplé depuis le 11 septembre. Il faut y ajouter les licenciements dans les secteurs des finances, des médias, de l’aéronautique… Et encore la réduction et le gel des salaires, la détérioration généralisée des conditions de travail. On peut dire que les capitalistes étaient pressés de se débarrasser des obstacles qui les empêchaient de mettre en place ces reconversions sauvages. Trop de marchandises, trop de capitaux, trop de main-d’œuvre… C’est la crise de surproduction qui secoue cycliquement le capitalisme. La guerre s’avère être le seul moyen de « brûler » autant de forces productives excédentaires, comme la seule issue à la récession économique.
En tout cas peu importe le nom du « cerveau » qui a lancé les attentatssuicides sur les États-Unis. Ce qui importe est que la dynamique de guerre s’impose comme le seul moyen de résoudre les contradictions des grands requins économiques.
Les voilà en train de prendre des positions stratégiques en Afghanistan. Les ressources pétrolifères de l’Asie centrale et de la Chine, l’un de leurs grands concurrents dans le continent asiatique, ce sont les véritables motifs qui ont déclenché la guerre en Afghanistan. La « recherche » de Ben Laden et la chasse aux talibans ne sont que les excuses pour cette prise de position. L’agression en Afghanistan était préparée avant le 11 septembre ainsi que certains journalistes l’ont dénoncé et, de fait, des troupes américaines se trouvaient déjà sur place à cette date-là. À l’instant d’écrire cette lettre ils sont en train de se disputer le contrôle du pays à Bonn. Les Américains et les Britanniques d’un côté, et les Allemands et Francais de l’autre, veulent imposer un gouvernement marionnette afghan le plus adéquat aux intérêts de chaque bloc.
Mais pour le moment le principal front du grand carnage qu’ils nous préparent se trouve à l’intérieur des pays impérialistes. Là-dessus, il n’y a pas de fissures ni de désaccords, il leur faut « chauffer » l’ambiance, semer la psychose du danger « terroriste » parmi la population pour qu’elle accepte toutes les pénalités que la guerre va lui imposer, pour que les appels « patriotiques » soient plus convaincants, et la chair à canon plus disponible. Il leur faut aussi, bien entendu, chasser toute sorte de résistance et d’opposition à leurs projets. Personne ne doit bouger, personne ne doit résister. Les mesures et les législations répressives pour le contrôle total de la population que les gouvernements viennent d’imposer partout dans le monde ont cette finalité. C’est l’État policier, l’État fasciste qui, comme par le passé, arrive à la même vitesse que le bruit de bottes.
Il faut prendre au sérieux les menaces de Bush de « chasser les terroristes là où ils se trouvent » parce que l’éventail de « terroristes » va s’élargir au fur et à mesure des besoins des bourgeoisies impérialistes. Les grands maîtres de la lutte contre les fascistes espagnols viennent de me donner un petit exemple de l’ampleur que va prendre le terme. J’ai déjà trouvé deux nouvelles catégories dans les journaux arrivés de l’Espagne. La lutte des grévistes du transport dans les îles Baléares, cela s’appelle « du terrorisme syndical ». Celles des pilotes de la compagnie d’aviation Iberia, c’est « du terrorisme corporatif ». Les autorités françaises parlent un peu plus clairement et la grève des dockers à Marseille, c’est « de l’insurrection ».
Bref, des temps pas faciles attendent Manitu ! « Ils ne veulent pas laisser un seul Peau-Rouge vivant », écrivait Manuel Perez, secrétaire du PCE (r) incarcéré à Fresnes, dans une lettre adressée à la solidarité espagnole à propos du 11 septembre. Il ajoutait et je suis tout à fait d’accord avec lui : « Par contre, moi, je ne suis pas du tout convaincu que les civilisateurs arrivent à nous imposer leur modernité et leur civilisation. » Il y a déjà pas mal de tribus qui sont en train de se lever et de résister partout. Et toutes celles qui vont déterrer la hache de guerre (et des quantités et des quantités de chevelures des Visages pâles vont tomber par terre !) … Il ne faut pas oublier encore les grosses morsures que les civilisateurs vont se donner les uns les autres. Parce que voilà le hic de toute la modernité que les mondialistes manigancent.
PS : Je viens d’apprendre que John Aschcroft, le ministre de la Justice yankee a demandé au secrétaire d’État, Colin Powell, l’élargissement des listes des organisations « terroristes » avec 31 nouveaux noms. Les Grapo, nous y sommes à côté de l’Armée de résistance bretonne entre autres (l’ETA était déjà dans les premières listes).
Les raisons. Je cite le journal galicien qui publie l’article : « […] leur objectif est le renversement du gouvernement espagnol… Les Grapo sont profondément antiaméricains, ils exigent le retrait des troupes militaires (américaines) du territoire espagnol et ils ont développé à plusieurs reprises des attaques contre des intérêts des US depuis 1977 ».

Vittoria
Fresnes 6.12.2001