SOMMAIRE
ENVOLÉE n°2
-septembre 2001-

retour à l'index

PHILIPPE CAPERA EST MORT !
Du collectif des détenus des maisons centrales de Lannemezan et d’Arles ; juillet 2001.

ÉDITO

Maison d’arrêt de grasse, 28/07/01 : Mort avant son suicide ?

VOYAGE À VALLORIS.


LE RÉCIT DES FAMILLES
Récit de la mort suspecte de Ralph Hamouda et du mouvement de protestation des détenus ;

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Du Collectif de Défense des Familles et des Proches de personnes Incarcérées.

LETTRE OUVERTE.
adressée aux directeurs des maisons d’arrêt de Grasse et des Baumettes, au maire de grasse et au ministère de la justice.

Etat de grasse

DEPUIS CLAIRVEAUX…
A Madame martine Viallet, directrice de L’administration pénitentiaire.

Á MADAME JACOB, JUGE D'APPLICATION DES PEINE…
Courrier de ROUABAH Asseine du CP de Clairveaux…

DEPUIS LUYNES…
D'Yves Perrat

QUI VEUT LA PEAU D'ABDELHAMID HAKKAR ?
Ou l’autopsie (judiciaire et étatique) d’un être vivant.

Lettre ouverte de M. Hakkar à M. Canivet, président de la chambre criminelle de la cour de cassation.

DES FRAGMENTS DE POSSIBLE…
Gênes, Juillet 2001…récit des manifestations en opposition au sommet du G8.

Mutilation Ordinaire…
Communiqué des prisonniers de la centrale d’Arles, août 2001.

Regard de femmes, poème de Duszka.

DE LA PEINE DE MORT AUX PEINES JUSQU'À LA MORT.
Octobre 2001

Debout. Poème de David.

La liberté sans condition. De Lobo.

Les peines auto-gérées ? De Jean-Pierre.

Suicide
La prison est un lieu mortifère où le suicide est tres présent : Douze fois plus qu’à l’extérieur pour l’année 2000.

J’ai choisis de me battre… De Sonia.

Les assassines négligences. Des détenus de la centrale de Poissy.

Mort suspecte
« le suicide ne peut pas être le fait d’une espérance, il est le résultat des pressions subies au quotidien sans possibilité de se défendre…

OBJET: Convocation d’un détenu.
Par le Tribunal de Grande Instance deVersailles.

Le suicide à l’ombre. D'Audrey, Fresnes, Mai 2001.

Les Mots : des munitions.
Des nouvelles de Fresnes…

JURISPRUDENCE : pour faire le joint sur les grâces présidentielles…

C’est arrivé près de chez vous...Un cas mortel de probabilité

ABC Dijon

Contact du collectif prison de Clermont-Ferrand

Petites annonces.

Extraits de lettres .

Grèves de la faim contre l’isolement en Turquie

Texte du collectif anti-explulsion.

retour à l'index
 

ROUABAH Aseine 8927 B / 336 CP de Clairvaux 10310 Ville-sous-la-Ferté


à Madame Jacob, juge d’application des peines
Clairvaux, le 9 Juillet 2001

Madame,
lors de notre dernire conversation, vous avez pr étendu n'tre au courant que de cinq pour cent de tout ce qui ce passe ˆ Clairvaux. Afin de vous sortir de cette ignorance qui, jusquĠˆ ce jour, vous a bien servie, mais aussi parce que vous y tes nomm ément cit ée, je vous joins une lettre adress ée ˆ madame Martine Viallet, directrice de lĠAdministration p énitentiaire.Vous symboliserez toujours dans mon esprit la juge qui a dit ˆ Th évenot, ˆ un mois de sa lib ération : Ç Vous savez que je prends un risque en vous accordant une permission È ; un cynisme comique pour cacher la rage dĠavoir capitul é devant des proches qui avaient fait de cette permission une affaire de principe.
DĠautre part, le bruit court que dans un proche avenir vous quitterez votre poste. Si cela est vrai, je ne peux que mĠen f éliciter, mme si je nĠai rien ˆ y gagner, car quelle que soit lĠattitude de votre successeur, il ne pourra tre plus partial que vous ne lĠavez ét é. Et mme sĠil lĠ était, il lui manquerait la capacit é de nuisance conf ér ée par toutes ces ann ées dans un mme poste.

Consid érant ce qui pr écde, je vous épargnerai, Madame, lĠhypocrisie des habituelles formules de politesse.