SOMMAIRE
ENVOLÉE n°2
-septembre 2001-

retour à l'index

PHILIPPE CAPERA EST MORT !
Du collectif des détenus des maisons centrales de Lannemezan et d’Arles ; juillet 2001.

ÉDITO

Maison d’arrêt de grasse, 28/07/01 : Mort avant son suicide ?

VOYAGE À VALLORIS.


LE RÉCIT DES FAMILLES
Récit de la mort suspecte de Ralph Hamouda et du mouvement de protestation des détenus ;

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Du Collectif de Défense des Familles et des Proches de personnes Incarcérées.

LETTRE OUVERTE.
adressée aux directeurs des maisons d’arrêt de Grasse et des Baumettes, au maire de grasse et au ministère de la justice.

Etat de grasse

DEPUIS CLAIRVEAUX…
A Madame martine Viallet, directrice de L’administration pénitentiaire.

Á MADAME JACOB, JUGE D'APPLICATION DES PEINE…
Courrier de ROUABAH Asseine du CP de Clairveaux…

DEPUIS LUYNES…
D'Yves Perrat

QUI VEUT LA PEAU D'ABDELHAMID HAKKAR ?
Ou l’autopsie (judiciaire et étatique) d’un être vivant.

Lettre ouverte de M. Hakkar à M. Canivet, président de la chambre criminelle de la cour de cassation.

DES FRAGMENTS DE POSSIBLE…
Gênes, Juillet 2001…récit des manifestations en opposition au sommet du G8.

Mutilation Ordinaire…
Communiqué des prisonniers de la centrale d’Arles, août 2001.

Regard de femmes, poème de Duszka.

DE LA PEINE DE MORT AUX PEINES JUSQU'À LA MORT.
Octobre 2001

Debout. Poème de David.

La liberté sans condition. De Lobo.

Les peines auto-gérées ? De Jean-Pierre.

Suicide
La prison est un lieu mortifère où le suicide est tres présent : Douze fois plus qu’à l’extérieur pour l’année 2000.

J’ai choisis de me battre… De Sonia.

Les assassines négligences. Des détenus de la centrale de Poissy.

Mort suspecte
« le suicide ne peut pas être le fait d’une espérance, il est le résultat des pressions subies au quotidien sans possibilité de se défendre…

OBJET: Convocation d’un détenu.
Par le Tribunal de Grande Instance deVersailles.

Le suicide à l’ombre. D'Audrey, Fresnes, Mai 2001.

Les Mots : des munitions.
Des nouvelles de Fresnes…

JURISPRUDENCE : pour faire le joint sur les grâces présidentielles…

C’est arrivé près de chez vous...Un cas mortel de probabilité

ABC Dijon

Contact du collectif prison de Clermont-Ferrand

Petites annonces.

Extraits de lettres .

Grèves de la faim contre l’isolement en Turquie

Texte du collectif anti-explulsion.

retour à l'index
PITIE POUR NOS
CHEVILLES

L’Envolée n’étant pas encore invité aux GROSSES TETES nous consacrons cette page à notre égo et donc au votre, l’envolée étant pour les « détenus » internes et externes (les qui disent: j’suis libre moâ !), cette page en fait nous renvoie les compliments que vous méritez vous-mêmes chers nous tous réunis. Alors faisons-nous plaisir et lisons-nous un chouïa le nombril quoique...
Nous reproduisons quelques extraits de lettres qui ont suivi l’envoi du premier numéro de l’Envolée. pour faire le point ensemble sur l’utilité du journal.

« (…) il contient des réflexions vraiment intéressantes et s’annonce d’ores et déjà comme un outil privilégié de communication (à l’intérieur, entre les différentes taules, aussi entre dedans et dehors).
En cela, il constitue une formidable expression de fraternité dans la mesure où il permait de multiplier les contacts et donc les associations et les liens ; contrecarrant ainsi les objectifs et les pratiques pénitentiaires qui aimeraient tant nous maintenir en isolement ! En espérant que de nombreux mouvements verront le jour dans l’avenir et que dans cette grande envolée, on ne nous coupera pas les ailes !!! Longue vie à l’Envolée ! (…) »

Audrey, Fresnes, 23 juillet

« (…) J’en ai ma dose aussi du syndrôme Caliméro (le monde est injuste, bien trop injuste). On parle ivresse aussi, bien sûr, à ce jeu là je crois que nos lendemains ne seront que cuités.
Pour ce qui me concerne, je veux quelque chose qui soit autre que la contemplation à tâtons des impasses. Ils sont labyrinthes sans issues. Ils sont le gouffre et l’abîme.Ils sont creux.
Ils ont construit des parois, ils se sont élus rois des échos. Ils sont le vide absolu. Ils sont la mort. Leur prison c’est la mort (…) »

Gérard

« (…) Des revues de votre genre, durant les années d’incarcération, j’ai eu l’occasion d’en voir. Certaines étaient « timides » et d’autres « ambigües ». Par contre la vôtre m’a vraiment interpellé. Vous semblez réellement engagé dans un combat qui est également le mien depuis 1974 où j’ai participé à ma première émeute. La différence est qu’étant quasiment seul, ma méthode diffère, évidemment il n’est pas concevable de vous la détailler maintenant mais ce n’est que partie remise (…) »

Serge Clairvaux, 28 juillet

« (…) Le premier numéro de l’Envolée m’est bien parvenu. Là où je m’attendais à quelques feuilles hésitantes dans le style « bulletin de liaison du collège Untel », j’ai été très agréablement surpris de trouver un journal d’information solidement charpenté, varié, plein d’informations et d’articles de fond bien argumentés, avec une présentation soignée sur papier glacé. Bravo, j’attendrai le prochain numéro avec grande impatience (…) »

Jean-Pierre, 19 juillet

« (…) Quant à l’Envolée « le journal », une vrai bombe, je fais tourner celui que j’ai et je dois dire qu’on se l’arrache, ça fait beaucoup parler et remue quelques consciences. (…) »

Christophe, 29 juillet