SOMMAIRE
ENVOLÉE n°2
-septembre 2001-

retour à l'index

PHILIPPE CAPERA EST MORT !
Du collectif des détenus des maisons centrales de Lannemezan et d’Arles ; juillet 2001.

ÉDITO

Maison d’arrêt de grasse, 28/07/01 : Mort avant son suicide ?

VOYAGE À VALLORIS.


LE RÉCIT DES FAMILLES
Récit de la mort suspecte de Ralph Hamouda et du mouvement de protestation des détenus ;

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Du Collectif de Défense des Familles et des Proches de personnes Incarcérées.

LETTRE OUVERTE.
adressée aux directeurs des maisons d’arrêt de Grasse et des Baumettes, au maire de grasse et au ministère de la justice.

Etat de grasse

DEPUIS CLAIRVEAUX…
A Madame martine Viallet, directrice de L’administration pénitentiaire.

Á MADAME JACOB, JUGE D'APPLICATION DES PEINE…
Courrier de ROUABAH Asseine du CP de Clairveaux…

DEPUIS LUYNES…
D'Yves Perrat

QUI VEUT LA PEAU D'ABDELHAMID HAKKAR ?
Ou l’autopsie (judiciaire et étatique) d’un être vivant.

Lettre ouverte de M. Hakkar à M. Canivet, président de la chambre criminelle de la cour de cassation.

DES FRAGMENTS DE POSSIBLE…
Gênes, Juillet 2001…récit des manifestations en opposition au sommet du G8.

Mutilation Ordinaire…
Communiqué des prisonniers de la centrale d’Arles, août 2001.

Regard de femmes, poème de Duszka.

DE LA PEINE DE MORT AUX PEINES JUSQU'À LA MORT.
Octobre 2001

Debout. Poème de David.

La liberté sans condition. De Lobo.

Les peines auto-gérées ? De Jean-Pierre.

Suicide
La prison est un lieu mortifère où le suicide est tres présent : Douze fois plus qu’à l’extérieur pour l’année 2000.

J’ai choisis de me battre… De Sonia.

Les assassines négligences. Des détenus de la centrale de Poissy.

Mort suspecte
« le suicide ne peut pas être le fait d’une espérance, il est le résultat des pressions subies au quotidien sans possibilité de se défendre…

OBJET: Convocation d’un détenu.
Par le Tribunal de Grande Instance deVersailles.

Le suicide à l’ombre. D'Audrey, Fresnes, Mai 2001.

Les Mots : des munitions.
Des nouvelles de Fresnes…

JURISPRUDENCE : pour faire le joint sur les grâces présidentielles…

C’est arrivé près de chez vous...Un cas mortel de probabilité

ABC Dijon

Contact du collectif prison de Clermont-Ferrand

Petites annonces.

Extraits de lettres .

Grèves de la faim contre l’isolement en Turquie

Texte du collectif anti-explulsion.

retour à l'index
Lettre ouverte au directeur
de la maison d'arrêt de Grasse,
au directeur de la maison d'ârret des Beaumettes,
au maire de Grasse,
au ministere de la Justice

Mesdames, Messieurs,

Par cette lettre ouverte nous tenons à vous alerter sur les cas de deux prisonniers : M. Chaïr Touati et M. Jean-François Allègre.
Ils ont été transférés, l’un à la maison d’arrêt des Beaumettes à Marseille, l’autre à Luynes, à la suite des mouvements de colère des prisonniers du 30 juillet 2001 à la maison d’arrêt de Grasse, après la mort suspecte de M. Ralphe Hamouda.
De nombreux détenus et leurs familles ont témoigné du déroulement de ces événements.
Il semblerait que des menaces aient été proférées par le directeur de la maison d’arrêt de Grasse à l’encontre de ces deux prisonniers, parce qu’ils seraient les témoins gênants.
Menaces qui se concrétisent en partie aujourd’hui par une plainte déposée pour incitation à l’émeute, destruction… désignant MM. Touati et Allègre comme meneurs d’un mouvement collectif de plus de deux cents prisonniers.
Nous resterons attentifs quant à l’intégrité physique et morale de M. Touati Chaïr et M. Jean-François Allègre, dont vous devez être les garants.
Nous espérons que cette lettre aura attiré toute votre attention. S’il arrivait quoi que ce soit de regrettable à MM. Touati et Allègre, votre responsabilité serait engagée face à une situation que vous ne pouvez plus ignorer.
Copie faite à l’OIP, à la LDH, au MRAP, au Comité de Vigilance, à Nice-Matin, à Libération.

Le bureau du collectif pour en finir avec toutes les prisons